Bolivie | Le Guide Voyage

           Terre mystérieuse par les origines de la civilisation Inca et à la fois par son côté lointain et difficile d’accès, la Bolivie fascine de nombreux voyageurs qui s’enrichissent à chaque étape qui la compose. Un pays riche par l’histoire pré-colombienne, coloniale et actuelle mais aussi et surtout pour ses merveilles naturelles comme le Salar de Uyuni, et où chacun y trouvera son bonheur que ce soit face à la Pachamama ou dans la chaleur de ses habitants. Passage obligatoire en cas de tour du continent ou de tour du monde.


Budget :
20$/€ par jour
Monnaie : 1€/1US$ = 8,16 BOB (Bolivianos)
Visa : Pas de visa, 90 jours pour la plupart des passeports.
Dormir : 10-20 $/€ lit en dortoir / chambre double correcte
Transport : 25 $/€ pour un autocar La Paz / Sucre (12h, Wagon-Lit).
Nourriture : El pique lo macho, Sopa de Mani, Chanco a la Cruz, Milanaise, Silponcho, Quinoa
Météo : Chaud de Novembre à Mai, froid de Juin à Octobre.
Religion : Christianisme pour la grande majorité, syncrétisme,
Le peuple : Chiriguaros, Les Mapuches, Les Guaranis et bien d’autres.
Musique : Bailecito, Kullawada, Cueca, Tonada et autres musiques folkloriques.
Langue : Espagnol, Quechua, Guaranis, Aymará, etc…
Lexique :

Bonjour
Comment ça va ?
Bien et vous ?
S’il vous plait
Merci (beaucoup)
Au revoir
Buen dia
Todo bien ?
Todo bien y vos ?
Por favor
(Muchas) Gracias
Adios

 

** TIPS PARCOURS **

Comme dans tous nos articles, nous tentons d’imaginer un parcours à peu près cohérent qui permet à la fois de voir les lieux les plus importants du pays tout en conservant une route logique pour les voyageurs qui veulent se rendre d’un point à un autre.

Généralement, on entre en Bolivie par le par le nord du Chili au Salar de Uyuni ou par l’Est du Pérou au Lago Titicaca, nous vous proposons donc ici un itinéraire allant du premier lieu au second en passant par plusieurs étapes sans ordre de préférence ou d’importance. Libre à chacun d’adapter son parcours en fonction de sa position et de ses envies.

 

** TIPS TRANSPORT **

Comme partout en Amérique du Sud, les meilleurs moyens de transport sont les autocars dont le siège s’incline presque totalement pour y dormir confortablement. Les distances entre les villes étant longues, et les routes parfois très mauvaises, préférez les voyages de nuit qui vous feront gagner des nuits d’hôtel et dont vous arriverez à destination le lendemain en forme.
 ExitBolPerParaMap2.jpg

 

Salar de Uyuni (2j) : Cementenrio de Tren, Hostel de Sal, El Salar y la Isla del Pescado.
On commence donc ici par LE MUST DO de Bolivie, son activité principale et un top 10 de l’Amérique du Sud, voir un top 5, (voir un top 3 !) : le fameux Salar de Uyuni, le plus grand désert de sel au monde.
À votre arrivée au village de Uyuni, profitez de votre tour des lieux pour trouver votre agence d’excursion au Salar parmis les nombreuses offres. Le village, petit et très agréable à visiter, n’a pas de monument important mais une ambiance douce y règne et on apprécie ce côté reposant et coupé du monde.
Les excursions durent une journée au Salar mais on peut aussi y camper pour le voir de nuit, et plusieurs sites sont à voir : El Cementerio de Tren, El Hostel de sal et le Salar de Uyuni en lui même avec sa vue au loin sur les montagnes, époustouflante, somptueuse, une de plus belles choses que vous verrez. Au milieu du Salar se trouve la Isla del Pescado sur laquelle on peut y faire une offrande à la Pachamama. De quoi prendre de la hauteur ! Il faut savoir que le Salar était, il y a des milliers d’années, un vrai lac, et dont tout les minéraux des montagnes l’entourant se sont concentrés ici au fil des siècles, emprisonnant cette île et nous permettant donc de marcher dessus. Passionnant donc, incontournable.
Les excursions y sont possibles en 4X4, motos, VTT, ou en avionnette si vous venez de La Paz pour survolez les différents sites du pays.
 

 

Potosí (2j) : Les mines du Cerro Rico – Casa Nacional de la Moneda – Covento de Santa Teresa.
Dans la région de l’Altiplano, Potosí peut être un stop intéressant entre Uyuni et Sucre mais chargée d’histoire tragique. C’est la plus haute ville du monde (4070m), installé près du Cerro Rico (Mont Riche) et fût au XVIIe siècle une des villes les plus importantes d’Amérique du Sud par sa stratégie financière. En effet, l’Empire espagnol y a établit résidence après y avoir découvert d’importantes mines d’argent qui ont faite sa fortune au détriment de nombreuses vies amérindiennes. On peut aujourd’hui visiter les mines de Potosí, équipé comme un ouvrier et découvrir ainsi les conditions de travail des miniers.
La ville en elle-même peut se visiter en une journée, d’abord pour son centre avec son style colonial, mais surtout pour La Casa Nacional de la Moneda, bâtiment massif où furent frappées les monnaies pour une majeure partie de l’Amérique du Sud et dans lequel sont également exposés de nombreuses œuvres d’arts religieux. Vous pouvez ensuite vous rendre à La Cathédral ainsi que Couvent de Santa Teresa pour y découvrir le mode de vie des bonnes sœurs de l’époque.

 

Sucre (2/3j) : Plaza 25 de Mayo, La Cathédrale, Mercado de Sucre, La Recoleta, Casa de la Liberdad, Parque Simon Bolivar.
Sucre est l’une des 2 capitales du pays. 2/3 jours suffiront pour découvrir l’ambiance reposante de la « ville blanche » qui culmine à 2780m et y chiller pour reprendre des forces. Promenez-vous dans son centre ville, la Plaza 25 de Mayo à l’architecture colonial et profitez de sa splendide Cathédrale, le mercado de Sucre, typique et arrêté dans le temps puis prenez de la hauteur au mirador de la Recoleta pour avoir une vue panoramique sur la ville et ses montagnes. Au couché du soleil, c’est un must ! Profitez-en pour visiter Le Couvent de Recoleta. Toujours dans le chill de la ville, rendez-vous à la Casa de la Libertad, superbe bâtiment où fût déclaré l’indépendance du pays en 1825 ainsi qu’au Parque Simon Bolivar.

 

Samaipata – El Fuerte – Serraní de los Volcanos – Parque Amboró.
Samaipata est un petit village à 120km à l’ouest de Santa Cruz situé à 1670m d’altitude et fût longtemps habité pars les indiens Chiriguaros avant d’être pris par les espagnols en 1618 qui gardèrent son nom d’origine quechua Sabay Pata (= repos d’altitude). À quelques km se trouve El Fuerte, une fortification Inca classée au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO et qui servait autrefois de centre administratif assurant leur contrôle dans la région. Le village est situé proche de la Serranía de los Volcanes (la chaîne des volcans) et est aussi le point de départ pour le Parque Amboró qui intéressera les amateurs d’oiseaux.

 

Cochabamba : La Cancha, El Christo de la Concordia, Plaza 14 de Septiembre, Palacio Portales – Parque Nacional ToroToro – Incallajta.
Prochaine destination, la ville de Cochabamba dans la province du Cercado à 2570m d’altitude. Vous pourrez ici traîner dans le plus grand marché ouvert d’Amérique du Sud à La Cancha, ouvert tous les jours où vous y trouverez bien entendu fruits et légumes mais aussi artisanerie et objets insolites. Vous verrez à Cochabamba El Christo de la Concordia, une statue du Christ Redempteur tout comme le Corcovado à Rio de Janeiro, mais plus grand encore ce qui en fait le plus haut d’Amérique du Sud. Vous pouvez y accéder par les 1250 marches de la colline de San Pedro mais on vous recommande le téléphérique à l’Avenida Heroinas, plus sûr. Au sommet vous jouirez d’une vue panoramique sur la ville et la Cordillère. Chillez à La Plaza 14 de Septiembre pour profiter de sa vibe et de son architecture coloniale ainsi qu’El Palacio Portales, un des plus beaux palais du pays construit par l’architecte français Eugène Bliault et où le Général de Gaulle aurait séjourné lors de sa visite en 1964.

À 5h de la ville se trouve le Parque Nacional ToroToro qui est connu pour ses 4000 empruntes de dinosaures appartenant à 8 espèces différentes et toutes en excellentes conservations. Il y également de nombreuses grottes, une faune et flore très diverse et tout départ pour le parc se fait à partir du village ToroToro. Prenez-y un guide pour visiter cet immense parc qui saura vous montrer tous les point importants dont Le Canyon de ToroToro et sa chute d’eau El Vergel.

Incallajta, un site archéologique à 2h de Cochabamba, fût fondé par l’empereur Tupac Inca Yupan et était autrefois une forteresse militaire et un centre politique Inca dont les ruines nous présentent encore quelques traces de leurs activités dans la région. À faire avec un guide de préférence.
Ciudad_de_Cochabamba.jpg  Canyon_of_Torotoro.jpg

 

Trinidad & Santuario Chuchini.
Petit détour pour ceux qui veulent voir la réserve naturelle d’El Santuario Chuchini. Vous devrez d’abord vous rendre à la ville de Trinidad en bus (ou avion (52US$) qui peut être beaucoup plus rapide ou sûr selon l’état des routes), pour ensuite directement poursuivre à Chuchini Eco Lodge qui vous offrira plusieurs activités dans cette partie de la jungle Amazonienne. Des tours en bateau sur une des rivières de l’Amazone, où vous verrez des singes, piranhas, caïmans et plus de 300 espèces d’oiseaux.
Leur site pour en savoir plus : chuchini.org
BO-Trinidad_Plaza.jpg 

 

La Paz (5j) : Mercado de las Brujas, Calle Jaén, Plaza Murillo, Calle Sagarnaga – El Camino de la muerte – Valle de la Luna – Tiwanaku.
Nous atteignons ici la capitale administrative du pays, La Paz, du haut de ses 3640m d’altitude. La ville n’est pas extraordinaire d’un point de vue architectural, mais c’est son côté « à l’arrache » qui fait son charme. Promenez-vous au Mercado de las Brujas (Marché des sorcières) dans lequel vous y verrez des médicaments à base de plantes, objets supersticieux et autres fœtus de lamas momifiés. La Calle Jaén est une de ces rares rues dont on perçoit l’héritage culturel des espagnoles qui se ont établis ici en 1548 à la ville de Nuestra Señora de La Paz (Notre dame de la paix). Plusieurs musées s’y trouvent tel le Muser Nacional de Arte, le Museo Litoral et le Museo de Instrumentos Musicales (ou Museo del Charango). À la Plaza Murillo, vous trouverez le Palais présidentielle, le congrès national et La Cathédrale de La Paz et rendez-vous enfin sur le Mirado Kili Kili pour admirer une vue panoramique de La Paz qui est un spectacle à elle même, entouré de ses montagnes.

Vous trouverez à la Calle Sagarnaga de nombreuses d’agences pour vous emmener faire du VTT sur El Camino de la Muerte qui était auparavant la route la plus dangereuse au monde. Ils ont des guides et l’équipement nécessaire pour vous faire passer un moment de dingue.

Il y a également des excursions pour La Valle de la Luna à 10km de La Paz qui valent le coup pour une journée randonnée sur les sentiers du parc ainsi que pour visiter les ruines antiques de Tiwanaku, La cité du Soleil, à 2h de la capitale. Les Tiwanakus est selon les chercheurs l’une des plus importantes civilisations pré-incas dans la région établis entre l’an 300 et 1000, dont ce site fût leur capitale.
Calacoto_La_Paz,_Bolivia.jpg  Carretera_de_la_Muerte_-Los_yungas.jpg  Valle_de_la_Luna,_La_Paz.jpg

 

Copacabana & Lago Titicaca (3j).
Ultime étape de notre tour de Bolivie, Le petit village de Copacabana dont vous aurez vite fait le tour et le mythique Lago Titicaca. C’est cependant un très charmant village où se mêle tradition andines et catholicisme et dont on dit qu’il serait le berceau des Incas. Visitez la magnifique Basilica Nuestra Señora de Copacabana éclatante par sa blancheur et qui compte également El Museo de la Virgen. Promenez-vous et posez vous dans les petites rues de la ville ainsi que sur le bord du Lago Titicaca pour sentir l’atmosphère mystique de la région. Calme et détente.
Avant le couché du soleil, montez sur la colline El Calvario del Inca pour une vue de dingue sur le village et sur le Lago Titicaca, magique de jour comme de nuit. (Attention au retour !)
Prenez une excursion en bateau sur le lac pour rejoindre la Isla del Sol, la plus grande des 36 îles du lac sur laquelle (selon la légende) serait née une civilisation de guerriers incas et dont des ruines sont visitable. Vous poursuiverez ensuite sur la Isla de la Luna, non loin, lieu sacré où résidaient les princesses candidates pour être l’épouse de l’Empereur Inca lui même. Que de mythes à découvrir !

 

Et plus encore :
Il y encore de nombreux sites à découvrir en Bolivie et si vous en voulez encore plus, vous pouvez dévier vers les régions du Sud-Lípez avec ses lagunas et ses déserts ou bien vous enfoncer dans la jungle à l’Est du pays dans la région de Santa Cruz qui donne accès au Parc nationaux du Pantanal ou de Kempff.

 


Outro :
La Bolivie est une terre mythique comme beaucoup de pays dans la région grâce à l’héritage Inca et on a la sensation de vivre cette époque et de se l’imaginer lorsqu’on voyage dans ses terres. Parfois une destination est difficile à atteindre, ne serait-ce que pour la mauvaise qualité du chemin emprunté au travers de ces routes sinueuses que l’on traverse de jour ou de nuit. Mais la Bolivie vous marquera forcément par la diversité des paysages, la douceur de son peuple et ses traditions ancestrale mêlées au catholicisme et à la conquête espagnole. Dépaysement garanti.

 

Exit To Bolivia - Le mix
Pour les longues routes de nuit comme de jours ou pour les moments détente dans un petit coin de Bolivie, découvrez notre mix d’une 1h de musique bolivienne, à la fois actuelle et traditionnelle. À découvrir bientôt !


RissaPicExt.jpg

RISSA
Blog Founder & Backpacker since 2007.
FB - IG - Web

---✈︎

Commentaires

Laissez votre commentaire